EDM bonne année 2018

Guerre de leadership au sein du Haut conseil islamique : Thierno Hady Thiam court-circuite le représentant du président Mahmoud Dicko

Reçus hier au palais de Koulouba dans le cadre de la présentation des vœux au chef de l’Etat, des leaders du Haut Conseil Islamique ont failli se donner en spectacle. Dans une salle pleine de personnalités, le mandataire désigné par l’instance suprême des musulmans, Cheick Soufi Billal Diallo s’est tout simplement vu court-circuité par un porte-parole auto-proclamé en la personne Thierno Hady Thiam. 

Le Haut conseil islamique du Mali a été reçu hier à Koulouba par le président de la République dans le cadre de la présentation des vœux du nouvel an. En l’absence de Chérif Ousmane Madani Haidara, Cheick Soufi Bilal Diallo, 3e vice-président du HCI, avait été mandaté pour représenter le président Mahmoud Dicko, empêché. A ce titre, sa place avait été réservée en première ligne. En attendant son arrivée, Thierno Hady Thiam, 4ème vice-président, s’est empressé à occuper ce siège réservé. Le protocole de la République l’avait gentiment invité à céder cette place. Thierno Hady Thiam, n’entendant pas de cette oreille, a bruyamment protesté avec un groupuscule de partisans qui menaçaient aussi de quitter la salle. Evitant toute bisbille entre les musulmans, surtout devant un public de grand jour, Cheick Soufi Bilal Diallo a tout bonnement occupé une place par derrière. Comme si cela ne suffisait pas, au moment du discours du représentant du président du HCI, Thiam s’est précipitamment pointé au pupitre pour prendre la parole à la place du mandataire désigné. Cheick Soufi Bilal qui devait normalement lire le message au nom du Haut conseil a pour la deuxième fois fait violence sur lui pour éviter tout cafouillage  à cette cérémonie solennelle.

Eu égard à cette scène, on peut dire qu’une querelle de leadership règne toujours au sein du Haut conseil islamique. Thierno Hadi Thiam, celui-là même qui prétendait au poste de président de l’organisation, ne digère toujours pas sa défaite face à Mahmoud Dicko et semble prêt à en découdre avec tous ceux qui ne l’avaient pas soutenu dans son aventure de se hisser au sommet du HCI.  Il comptait à l’époque sur le soutien des jeunes leaders musulmans dont Cheick Soufi Billal pour arriver à ses fins.

Moctar Dramane Koné, stagiaire

Source: L'Indicateur du Renouveau

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés