EDM bonne année 2018

7ème session du comité de pilotage du PDI-BS à Bla : Les derniers réglages avant la fin du programme 

Les membres du comité de pilotage du PDI-BS se sont réunis ce 10 janvier 2018 à Bla (Ségou) dans le cadre de la 7ème session. Il s'agit pour les administrateurs de dégager les orientations et les recommandations idoines pouvant permettre au PDI-BS, qui est entré dans son dernier virage, d'atteindre ses objectifs. La rencontre présidée par M. Paul Coulibaly, conseiller technique au ministère de l'agriculture, représentant le ministre de l'agriculture, à enregistré la présence du coordinateur national Soumaïla Samaké, du représentant du gouverneur de Ségou, Pakui Kamaté, des Coordinateurs locaux de Bla, Adama Ngolo Diarra et de Selingué, M. Amadou Souaré ainsi que les représentants des structures ou départements membres du comité de pilotage.
Au menu de la session : le compte rendu de la 6ème session du comité de pilotage tenu à Selingué ; l'état d'exécution des recommandations issues de la 6ème session ; le rapport bilan des activités 2017 ; le programme d'exécution technique et financière 2018.
Cette rencontre du comité de pilotage se déroule dans un contexte de clôture de la majorité des accords de prêt au 31 décembre 2018, à l'exception des deux accords de la BOAD signés respectivement en 2016 et 2017 pour le financement des travaux d'aménagement des casiers de Kandara à Djenné et San Est et l'achèvement prévu de certains grands travaux comme les seuils de Djenné et de Kourouba.
Des avancées dans un contexte sécuritaire difficile
L’exécution des activités du PDI-BS en 2017 à enregistré des avancées. Parmi lesquelles : la poursuite des travaux de construction du seuil de Kourouba qui a atteint un taux de réalisation de 63% contre une prévision de 60% ; la réalisation des travaux d'installation des équipements hydromécaniques du seuil de Djenné (lot2) à hauteur de 84% contre une prévision de 50% ; le démarrage des travaux de fabrication du pont métallique du seuil de Djenné (lot3) avec une réalisation de 43% ; le démarrage des travaux d’aménagement du Moyen Bani (lot1 et lot2) ; la finalisation de l'appui à l'organisation et la structuration de 50 organisations de producteurs des trois zones du programme et l'application de matériels agricoles et de post récolte au profit des producteurs ; le bouclage du financement du lot3 (San Est) avec la mise en vigueur de l'accord en novembre 2017 ; l'acquisition de nouveaux matériels constitués de lots de tracteurs, de viticulteurs et de batteuse.
Selon le représentant du ministre, M. Paul Coulibaly, malgré ces avancées, le programme a dû faire face à certaines difficultés et défis notamment l'insécurité dans les zones de Djenné et Bla/San qui a occasionné le repli de l'entreprise CGC chargée des travaux du casier de Kandara suite à la destruction de ses engins sur ledit chantier ; le rythme jugé peu satisfaisant des travaux de consolidation et d'exécution des aménagements du Moyen Bani qui accuse du retard par rapport au planning ; le non démarrage des travaux de consolidation du périmètre et de piste de Maninkoura dû à l'ajustement du plan de financement ; le retard qui persiste dans les avis de non objection et le traitement des demandes de paiement au niveau de certains bailleurs.
« Ces situations ci-dessus n'ont pas permis d'atteindre tous les objectifs que nous avions fixés en 2017, notamment en termes de décaissement qui est de l'ordre de 66% contre 80% souhaité », a déclaré M. Coulibaly.
C'est pourquoi, la présente session doit dégager les orientations et des recommandations pertinentes pour la mise en œuvres efficace et efficiente des activités programmées au titre de l'exercice 2018 en tenant compte de la clôture prévue du programme.
Le représentant du ministre de l'agriculture, Paul Coulibaly a invité les acteurs à conjuguer les efforts pour la mise en œuvre des activités consignées dans le programme d'exécution technique et financière 2018 qui devra consacrer la FIN des travaux des seuils de Djenné et de Kourouba et certains aménagements avec un budget prévisionnel de 32.979.307.612 Fcfa. Aussi, il a attiré l'attention sur la nécessité d’une diligence dans la conception des éléments de la deuxième phase du PDI-BS, sans laquelle, l'important potentiel de développement agricole autour des ouvrages réalisées ne saurait être exploité à hauteur de souhait.
Rappelons que le PDI-BS lancé en 2010 s'est fixé comme objectif de contribuer à l'accroissement de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté dans les zones d'intervention à savoir : Djenné, Bla/San et Sélingué.
Daouda Konaté
mali24

 

 

 

Ajouter un Commentaire


© Copyright MALI 24 – Avenir Média/Mali 2013. Tous droits réservés